Doctor Who : The Big Bang

Bienvenue sur Doctor Who : The Big Bang ! Venez vivre de folles aventures auprès du Docteur et de ses compagnons !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Venez nous rejoindre, vous pouvez incarner n'importe qui !
Vous pouvez jouer une de vos créations, ou un personnage de la série.
Vous êtes libres et avez l'univers entier comme terrain de jeu ! Alors n'hésitez plus Smile
Bienvenue Invité!
Pour les inscrits, sachez qu'un nouveau RP Surprise est effectué
ICI, vous avez jusqu'au 14 mars prochain pour vous inscrire.
Qui sait, vous pourriez tomber avec un autre rôliste et créer un duo original!
Suite à l'arrivée de nouveaux membres incarnant des aliens,
le groupe des Time Lords a ouvert à nouveau. En d'autres termes,
vous pouvez vous inscrire et incarner un Time Lord Smile

Partagez | 
 

 Saison 1, Épisode 5: Enquête sur Toromos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Garde

avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 08/08/2012

MessageSujet: Saison 1, Épisode 5: Enquête sur Toromos   Dim 30 Déc 2012 - 20:33

Épisode 5: Enquête sur Toromos


Dans le Tardis.

Une semaine s'était écoulée à bord du Tardis depuis les évènements de Cardiff. Les deux voyageurs étaient encore courbaturés et blessés intérieurement de leur combat contre le Dieu du Temps. Mais le Garde dans le but de récupérer plus vite, avait posé son vaisseau sur l'Oeil d'Orion, l'endroit le plus calme et reposant de l'Univers.
Un silence religieux régnait dans la salle de contrôle quand le Seigneur du Temps pénétra dans la pièce. Il se dirigea vers sa console et bougea quelques boutons et leviers avant d'attraper l'écran de son scanner et d'observer l'extérieur. Une longue plaine s'étendait à l'horizon. Aucun danger ne se profilait, aucune course poursuite à travers des rues, ni aucune fuite face à des obstacles insurmontables. Il n'y avait qu'une atmosphère paisible sur toute cette région de la galaxie.
Soudain, le Garde sentit une faible vibration dans sa poche, il plongea alors sa main dans sa veste d'aventurier et fouilla pendant un moment. Plusieurs vibrations successives le menèrent vers un petit étui en cuir contenant une pièce de métal. Il le sortit et constata qu'il s'agissait de son badge psychique. De celui-ci s'échappait une faible lumière, le garçon ouvrit l'étui et sur le morceau de métal immaculé apparut des mots en langue extra-terrestre. Une seconde plus tard, le circuit télépathique du Tardis les traduisit, et le Garde put lire le message; ''Recherche aide pour investigation ! Venez sur Toromos !''. En voyant ce message, le Seigneur du Temps sourit puis se précipita un peu plus loin sur sa console et pressa un gros bouton blanc, un son de micro résonna puis le garçon s'écria:

__ Jade ! Grande nouvelle, on décolle ! Rejoins moi dans la salle de contrôle ! Ça va être sens... tu connais la suite !

Son annonce parcourut la totalité du vaisseau, passant dans chaque couloir, menant vers chaque pièce. La jeune fille qui se trouvait dans la bibliothèque ria seule quand son ami termina sa phrase précipitamment. Elle attrapa le marque-page posé sur la table basse en face d'elle et le plaça à la page où elle laissait son livre. Puis elle se leva et quitta la pièce.
Pendant ce temps le Garde avait placé une pince à bec relié à un câble branché à la console sur le badge. Grâce à ce dispositif, il pouvait trianguler l'origine de l'appel et ainsi obtenir les coordonnées spatio-temporel de la planète et de l'époque correspondante. La dernière chose qu'il voulait était atterrir trop tard.

__ Alors comme ça on bouge ? demanda Jade.

La jeune fille venait d'entrer dans la pièce et elle rejoignit son meilleur ami devant la console. Il décrocha son badge psychique et le prit dans ses mains, puis alors qu'elle approchait encore, il le jeta vers Jade. Celle-ci l'attrapa et put lire la demande dans le message.

__ Regarde ça ! C'est sensas', ma première mission en tant que Garde officiel ! Peuple en détresse, nous voilà !
__ Où allons-nous ?
__ Toromos. Pas très loin d'ici. Totalement aquatique, hormis une bulle sous-marine où vivent les habitants de la planète.
__ Ça m'a l'air pas mal.
__ Ça l'est. Mais rappelle toi, ce coup-ci je suis en mission, pas de visites trop longues. En tout cas pas tant que l'affaire n'est pas réglée.
__ D'accord !

Les conditions désormais posées, le Garde démarrait maintenant sa machine. Il parcourut le périmètre de la console en réglant les paramètres puis actionna le levier de décollage. La boîte en carton quitta alors les paisibles plaines de l'Oeil d'Orion pour rejoindre l'espace et après deux minutes de voyage atterrir sur une planète à des millions de kilomètres.

Sur Toromos.

Dans un tourbillon de vent provoquant des vagues même en dehors de l'énorme bulle de verre, le Tardis atterrit sur le sol spongieux de Toromos. Dans la machine les deux voyageurs se préparaient à sortir. Jade était retournée dans sa chambre pour enfiler un manteau imperméable suite au conseil de son ami. Pendant ce temps le Garde l'attendait devant sa console, tentant de redresser sa veste et son béret pour paraître présentable et crédible devant ses employeurs.
Après quelques minutes, la terrienne revint dans la salle de contrôle fin prête. Le Seigneur du Temps la laissa sortir la première comme d'habitude. Et alors qu'il montait à son tour, la jeune fille put profiter de la vue extraordinaire.
Au dessus d'elle, se tenait des millions de litres d'une eau azurée créant sur toute la sphère une atmosphère de sérénité. L'air marin enivrait les sens de la jeune fille, l'odeur iodée lui rappelait les plages de la Terre, la lumière tamisée lui remémorait les paysages qu'on pouvait trouver sur les cartes postales des pays exotiques, et le vent frais lui donnait de légers et agréable frissons. Mais après les bons côtés, vint la partie désagréable. Elle baissa les yeux vers ses chaussures, et sentit le froid du sol sur ses pieds humides. Le sol d'éponge avait expulsé de l'eau au moment où elle posa ses pieds par terre. Elle bougea ses chaussures et sentit le sol mou s'enfoncer quand elle les reposait, mais celles-ci étaient en simple tissu, l'eau passa à travers et ses chaussettes s'imprégnèrent encore un peu d'humidité.
Elle se retourna vers son ami qui venait de la rejoindre, elle remarqua de suite les bottes en caoutchouc résistante à l'eau. Quant à lui, il ne donna qu'un sourire gêné à Jade quand il vit l'état de ses chaussures.

__ Sympa d'avoir prévenu pour le sol, ironisa-t-elle.
__ Euh... ouais, désolé, répliqua-t-il timidement. Mais voit le bon côté, la vue est waaaah !
__ C'est superbe, en effet !
__ Content que ça te plaise, maintenant allons-y.

Le Seigneur du Temps se baissa et plia son Tardis puis rangea le morceau de carton dans la poche de sa veste. Et enfin leur exploration commença, les deux amis observèrent un peu plus loin des bâtiments en pierre d'aigue-marine qui brillaient même à plusieurs centaines de mètres à la ronde. Le Garde fouilla dans une petite poche et en dégagea une longue-vue d'environ un mètre de long. Jade regarda l'objet sortir sans comprendre, puis son ami le porta à son œil pour observer la ville de pierres précieuses. Après un premier aperçu, il rangea la longue-vue dans sa poche, et elle rentra tout aussi magiquement qu'elle en était sortie. Il se tourna alors vers son amie et lui sourit.

__ C'est la seule ville à des kilomètres, donc si je ne me suis pas trompé de coordonnées, et je ne me suis pas trompé, ceux qui nous cherchent sont là-bas !
__ Comment tu as fait avec la longue-v...
__ Je t'expliquerai plus tard, assura-t-il avant de lui faire signe de se mettre en marche.

Les deux amis se dirigeaient maintenant vers le village en aigue-marine. La beauté de ces pierres n'attirait cependant pas assez l'attention de Jade qui gardait son regard levé à travers la bulle de verre. De temps en temps, un animal aquatique étrange frôlait la vitre, et la jeune terrienne en frissonnait de tension. Mais ce ne fut rien comparé à l'énorme poisson qui vint se cogner contre la vitre. Un requin de plusieurs mètres de long aux écailles apparemment dures et tranchantes s'étant lancé à pleine vitesse pour frapper la bulle dans l'espoir d'y entrer, sans succès.
Le Garde quant à lui, restait silencieux. Il méditait intérieurement sa mission du jour et espérait ne pas mettre en danger sa compagne humaine. Ses pensées se bousculaient, comme d'habitude, et son manque de considération offrit un fou-rire à Jade. En effet, le garçon absent ne remarqua pas le mur de pierre bleue au moment où ils entrèrent dans la ville, et son ami ne put s'empêcher d'éclater de rire en le voyant s'écrouler par terre puis tenter de se relever tout de suite en titubant.
Le chahut provoqué par les deux étrangers attirèrent les habitants de la ville qui sortirent de leurs habitations. La population civilisée de Toromos était composée de créatures à la peau bleu azur, une tête en longueur, des yeux bridés et une petite trompe. Ils ne possédaient pas de jambes mais des tentacules qui leur permettaient de se déplacer aussi bien sur terre que dans l'eau. Et bien sûr, ces Toromosiens étaient amphibies.
À leur vue, Jade ne fut même plus effrayée comme avant, elle se contenta de les admirer. Leur peau d'apparence huileuse créait de magnifiques reflets de différents bleus grâce notamment à la mer au-dessus ou aux murs des maisons en aigue-marine. Le Garde ayant reprit ses esprits, s'avança vers le citoyen le plus proche et se présenta:

__ Bonjour à tous, enchanté, je suis le Garde et voici mon assistante Jade, nous venons de ''Tardis'' et nous répondons à votre appel.

Les quelques Toromosiens le dévisagèrent avec insistance, l'observèrent de haut en bas et de long en large, cherchant probablement à savoir s'ils étaient dignes de confiance. Puis, celui vers lequel le Seigneur du Temps s'était avancé inspira longuement. Ses poumons crépitèrent et un sifflement rauque s'échappa de sa gorge. Sur son torse, des pointes molles en éponges expulsèrent des éclaboussures d'eau de mer. Et enfin, il répondit:

__ Merssiiiiiiii suivez-nouuuuuuus, dit-il dans une longue expiration.

Les tentacules de l'extra-terrestre gigotèrent doucement, puis elles s'étendirent sur le sol, et il commença à avancer. Sa peau huilée, et son corps invertébré lui permettait de ne pas s'enfoncer dans l'éponge qui servait de terre. C'était une capacité que Jade aurait aimé avoir à ce moment là, tellement l'eau froide sur ses pieds la glaçait entièrement.
Après quelques minutes de marche, les trois personnes arrivèrent devant une bâtisse en aigue-marine taillée d'une façon différente. Au lieu d'être cubique comme les autres maisons, celle-ci était construite plus en hauteur avec un toit bombé. Le Toromosien se tourna vers les deux étrangers, et prit une nouvelle longue inspiration pour s'exprimer.

__ Vouuuuuuus allez rencontreeeeeez le shériiiiiiiiiiiff, dit-il.

Enfin, il leva un tentacule vers la porte d'entrée pour indiquer la direction qu'ils devaient prendre. Puis il laissa les deux étrangers et partit en vitesse, s'étalant de tout son long pour vite rentrer chez lui. Avant d'entrer, Jade interpella son amie, sur une question qu'elle venait de se poser.

__ Ils ont un shérif ? Genre cowboy version alien ?
__ Hm... disons que c'est l'équivalent terrien d'un shérif. Mais ce n'en est pas vraiment un, c'est juste que le Tardis n'avait pas de mot pour traduire le terme exact.
__ Tout de suite c'est moins classe, se raisonna Jade, quand même impatiente de faire sa rencontre.

Dans le bureau du shérif.

Des bruits de pas s'approchèrent très près de la porte, Uutan-To déployait ses tentacules sous le bureau pour s'étirer. Il s'apprêtait à recevoir de la visite, et inconnue, sinon ils auraient utiliser la sonnette sur la porte au lieu de frapper. Il attrapa une arme à rayon laser sous le bureau et se tint prêt.
Un rayon de lumière azurée pénétra dans la pièce, et deux ombres se profilèrent peu après. Le shérif Toromosien laissa les deux formes de vies entrer, et en les voyant non-armés, il se relâcha un peu, sans pour autant ranger son blaster. Les nouveaux arrivants étaient humanoïdes, et paraissaient vraiment venus ici sans aucune intention hostile.
D'une simple pression sur un bouton, sur le clavier de son bureau, il activa des projecteurs qui jetèrent sur les deux arrivants une lumière vive. Ils furent aveuglés pendant quelques secondes puis avancèrent vers le shérif pour arriver devant lui.

__ Si vous pouviez baisser la lumière, suggéra le jeune mâle.

Uutan-To s'exécuta, il pressa une touche et les projecteurs s'éteignirent pour laisser place à quelques petites lampes qui éclairaient d'une lumière tamisée orange la pièce.

__ C'est bien mieux. Laissez moi me présenter, je suis le Garde et voici Jade mon assistante nous répondons à votre appel, ajouta le garçon avant de tendre vers le Toromosien une plaque de métal avec un message dans la langue de l'extra-terrestre.

La créature céphalopode leva un tentacule et attrapa le badge psychique du Garde, qui semblait fier de se présenter ainsi. Ils attendirent que le shérif lisent la plaque puis prennent une grande inspiration. Enfin, il répondit:

__ Vouuuuuus voilà enfiiiiiiin, je vouuuuuuus remercie de vooooootre venuuu.

Toute l'air qu'il avait récupéré avait quitté ses poumons. Il dut donc reprendre une inspiration avant de terminer sa réponse.

__ Suiiiiiiiivez moiii, je vaaaaaaaais vous eeeeeeexpliqueeeer.

Rien qu'en envisageant une longue explication à cette vitesse de parole, Jade lança un regard désespéré vers son compagnon. Celui-ci la regardant en rigolant puis emboîta le pas au Toromosien qui venait de contourner son bureau.

Soudain, toutes les lumière s'éteignirent. Les trois personnes perdirent l'orientation, le Garde chercha de suite à trouver un interrupteur, mais il buta contre une matière molle et visqueuse. Un souffle rauque lui aéra le visage, il se rendit alors compte qu'il s'agissait en faite du shérif. Il s'excusa rapidement et continua à chercher sans grand succès. Il se cognait et trébuchait comme un papillon attirée par la lumière à travers une vitre. Enfin, des tas de voyants verts et bleus se mirent à clignoter. Leurs faibles lumières permettaient de discerner le bureau du shérif, et finalement, deux secondes plus tard les lampes se rallumèrent. Le Garde se retrouva accroupit devant les chaussures trempées de son amie. Il releva la tête, et distingua sur son visage un sourire fière et complaisant.

__ Mon vieil ami est en réalité un Seigneur du Temps de presque 100 ans et pourtant, il est toujours aussi maladroit, se moqua-t-elle.
__ Sans commentaire, répliqua le garçon, vexé.

Il se releva en s'appuyant sur le bureau du shérif. Ce dernier était quand à lui déjà sur ses tentacules et attendait les deux étrangers. Mais avant de le suivre, le Garde pour se venger, essuya ses mains trempées à cause du sol sur Jade qui voulut riposter, mais trop tard. Le Seigneur du Temps s'interrogeait déjà sur les raisons de cette perte de courant, mais il ne préféra pas demander car il ne préférait pas affoler ses hôtes.

Le shérif emmena alors les deux voyageurs vers le centre de recherche de la cité. Sur le chemin, il leur expliqua que depuis quelques temps, la planète émettait un signal inconnu et indéchiffrable pour leur scientifiques. Celui-ci se répandait dans toute la galaxie et empruntait une source d'énergie colossale. Cette technologie les dépassant, les habitants de Toromos avaient lancés un signal de détresse à travers la galaxie dans l'espoir de trouver quelqu'un capable de résoudre ce mystère. Et c'est ainsi qu'étaient arrivés le Garde et Jade.

Dans le centre de recherche.

Les trois personnes entrèrent dans le centre, le Seigneur du Temps commença dès lors son observation. Des écrans dégageaient des dizaines de lumières multicolores, dans un espace sombre. Le shérif accompagna les deux voyageurs vers le centre de contrôle.
Ils y retrouvèrent quelques Toromosiens scientifiques qui accueillirent les visiteurs avec soulagement. Ils leur présentèrent un super-ordinateur qui émettait de puissantes vibrations faisant trembler la salle. Le Garde, sans attendre l'autorisation, se précipita vers le le plus grand écran de la machine. Il se décala vers le clavier central et tapota sur les touches pour faire apparaître une nouvelle fenêtre. Une carte du système solaire apparut, des cercles lumineux s'étendaient de Toromos jusqu'à la fin de la carte indiquant jusqu'où se rendait le signal. Le garçon comprit très vite qu'il s'étendait plus loin jusque dans toute la galaxie. Il appuya sur d'autres touches et une nouvelle fenêtre apparut à son tour. Elle montrait une jauge d'énergie qui indiquait un niveau critique, symbolisait par le petit carré rouge contenue dans la jauge. Jade rejoignit son ami près de l'ordinateur pour constater s'il s'en sortait. Elle pouvait voir son taux de concentration élevé rien que dans ses yeux, cependant, en sentant sa présence, il s'arrêta pour expliquer la situation à son amie. En désignant la première fenêtre il dit:

__ Tu vois ça, c'est le signal qu'émet cette planète, puis en montrant la jauge, Et ça, c'est le taux d'énergie de la cité.
__ Mais... la jauge est presque vide... non ?
__ Exactement...
__ Et que se passera-t-il quand il n'y en aura pl...

Le Seigneur du Temps se pressa de poser son doigt sur la bouche de sa compagne. Il lui lança un regard sévère et s'approcha de son oreille pour lui murmurer:

__ Ne dit rien, je ne veux pas causer la panique ici.
__ Mais nous devons leur dire... c'est leur ville.
__ Pas tout de suite
__ Dans ce cas dépêche toi, on ne peut pas leur mentir comme ça.

Le petit conciliabule attira l'attention d'un Toromosien qui approcha pour demander si tout allait bien. D'un regard, le garçon indiqua à son amie de s'en charger pendant qu'il retournait à ses recherches sur le super-ordinateur.
Il lança de nouveaux programmes qui s'exécutèrent pendant qu'ils continuaient de rechercher des informations sur le signal. Pour cela, il reçut l'aide d'un scientifique Toromosien nommé Paaktan-To. Celui-ci lui expliqua que ce signal se devait d'être d'une puissance considérable, car l'eau qui surplombait la bulle de verre et qui englobait la planète entière empêchait les ondes de complètement traversés. Ce qui propulsait le signal aux quatre coins de la galaxie devait donc consommer un niveau d'énergie colossale.
Cette explication résonna dans la tête du Seigneur du Temps, puis une idée lui traversa l'esprit. Il l'a perdu l'instant d'après, se frappa la tête sur le clavier et elle revint, plus claire que jamais. Il lança de suite de nouvelles recherches. Quelques instants plus tard, une affiche en relief du plan du bâtiment apparut en relief. Dans les sous-sols clignotait un point lumineux blanc.

__ Sensationnel ! J'ai trouvé, s'écria le garçon.

Jade en entendant son cri de victoire retourna vite auprès de son ami, suivi par le scientifique avait qui elle discutait. Paaktan-To qui avait observé le jeune homme en plein action demanda alors après la longue inspiration précédent une prise de parole:

__ Qu'aaaaaaavez-vouus faaaait ?
__ J'ai trouvé la source du signal, répondit-il en montrant le point lumineux du doigt. C'est vous Paak qui m'avez mis sur la piste. Je veux dire, les ondes doivent être assez puissantes pour traverser l'eau et le dispositif est caché aux relevé d'énergie. Or il doit bien rester une partie du signal enfermé par la cage aquatique au dessus. J'ai lancé la recherche de ses ondes, dès qu'elles ont été retrouvées j'ai triangulé leur point d'origine et ta-daah, le voilà
__ J'ai pas vraiment compris, avoua Jade.
__ Pas grave, ce qui compte c'est que l'on sait maintenant d'où est émis le signal. On a plus qu'à aller en bas et avec de la chance les auteurs du délit s'y trouveront !
__ Plus de temps à perdre alors ? demanda la jeune fille.
__ Non. On y va, shérif, Paaktan venez avec nous !

Le Garde appela les deux Toromosiens qui réagirent en entendant leur nom. Jade regarda son ami partir en courant pour déambuler dans les couloirs suivis par les deux céphalopodes. Elle distingua très clairement de la joie sur le visage non-humain, et pour ça, elle se sentit fière; d'être là et de redonner un espoir à ce peuple. Ils ne savaient bien évidemment pas que leur cité était sur le point de s'écrouler, mais elle était maintenant d'accord avec le Garde. Ils ne devaient pas le savoir maintenant.

Au sous-sol

Le Seigneur du Temps avait mémorisé le plan du bâtiment par cœur et se guidait tout seul à travers le labyrinthe de pièces et de couloirs vers le point qu'il avait trouvé. Derrière lui se précipitait son amie qui tentait de ne pas le perdre de vue, ainsi que les deux Toromosiens qui s'allongeait de tout leur long pour tenir le rythme.
Soudain, une nouvelle panne de courant survint. Les lumières s'éteignirent et le groupe de quatre se retrouva dans le noir. Le Garde plus loin devant, tenta de revenir lentement sur ses pas pour retrouver les autres, mais il prit la mauvaise direction et fut finalement encore plus perdu. De leur côté, les deux extra-terrestres aidèrent la jeune fille à se repérer et ils partirent ensemble vers le disjoncteur le plus proche pour relancer la lumière.
Jade s'inquiétait plus pour son ami, et son incapacité à se repérer dans le noir plutôt que pour elle. Elle espérait qu'il n'aurait pas d'accident pendant qu'elle allait rallumer les lumières.
L'obscurité était en effet un des points faibles du Seigneur du Temps, qui perdait totalement ses repères dans ce cadre. Cependant, il se devait de reprendre son calme. Il réussit donc à se concentrer, et grâce à son ouïe développée, il put se déplacer lentement à travers les couloirs. Son oreille captait les vibrations des machines autour de lui, il entendait la masse d'eau qui oppressait la bulle de verre à des centaines de mètres plus haut, mais un bruit particulier l'interpella. Tous les sons qu'il percevait lui permettaient de visualiser dans son esprit l'endroit où il devait se rendre. Il y pressentit la présence d'un autre Toromosien, dont les tentacules glissant sur le sol spongieux provoquaient un son très reconnaissable. Mais ce n'est pas ce qui l'inquiéta particulièrement, c'est un autre son venant de l'autre côté du couloir qui s'approchait du Toromosien. Il captait le son de petit réacteur, qui devait permettre à une machine de léviter. Il se rapprochait du point de rendez-vous, et ayant un mauvais pressentiment il se dépêcha encore plus.

Paaktan-To avait laisser la jeune humaine et le shérif aller au disjoncteur pendant qu'il tentait de retrouver le Garde. La fille lui avait expliqué qu'il aurait de grande chance de le retrouver près du point où il se rendait. C'est là qu'il se dirigea alors, le noir ne le dérangeait pas du tout car ses tentacules, déployées sur les murs, lui permettait de se repérer. Il approchait enfin de l'endroit d'émission du signal quand il vit au bout du couloir une petite lumière. Il crut d'abord que le courant revenait petit à petit, il s'arrêta donc un instant. Mais la lumière elle, semblait continuer de s'approcher de lui. Il fit de même par curiosité.
Un grand bruit sourd résonna dans tout le sous-sol, et les lumières se rallumèrent enfin. Il constata enfin ce qui lui faisait face, il vit une créature qu'il n'avait jamais vu auparavant. Celle-ci pointa une arme étrange vers lui, il recula rapidement, mais il était déjà trop tard. La créature inconnue venait de tirer un laser vers Paaktan-To. Il ressentit une brûlure violente dans tout son corps et sentit sa peau se désagréger. Enfin la douleur lui fit perdre connaissance, pendant qu'il voyait la créature étendre son bras vers la parabole émettrice du signal.

Les lumières venaient de se rallumer, la luminosité aveugla le Seigneur du temps quelques secondes pendant lesquelles il perdit sa concentration. Enfin habitué à la lumière, il se remémora la machine qui arrivait vers le Toromosien et, proche du point d'émission, se dépêcha d'y aller. Il traversa un dernier couloir, tourna à une intersection et s'arrêta sèchement. À deux mètres devant lui se trouvait le corps d'un habitant de la planète dont le corps recouvert de brûlures répandait une fumée noirâtre. Le garçon se rapprocha et reconnut l'évidence, à ses pieds se trouvait le corps sans vie du scientifique qui l'appréciait : Paaktan-To.
La colère l'envahit. Il frappa de toutes ses forces contre le mur derrière lui. Une fois, deux fois, trois fois au point de presque se briser le poignet. À ce moment là, Jade et le shérif arrivèrent à toute allure. Uutan-To se dirigea vers le cadavre et l'examina rapidement. Jade quant à elle rejoignit son ami.

__ Que s'est-il passé ? demanda-t-elle.
__ Je suis arrivé trop tard !! À cause de ces pannes de courant ! Peu importe qui se cache derrière tout ça, je jure de le retrouver !!

Jade se retourna vers le corps, une larme lui monta à l'œil devant l'état du cadavre. La décharge qu'il avait reçu avait brûlé sa peau pourtant si luminescente de son vivant. Elle était maintenant terne, grise et sèche. Le Garde se pencha à son tour vers Paaktan-To, le shérif se releva alors et expliqua qu'il partait chercher une équipe de soin pour s'occuper du mort.

__ Ces marques de brûlures... je les reconnais malheureusement. Je crois savoir qui est derrière tout ça... expliqua le garçon à son amie.
__ Dans ce cas nous devons rattraper le shérif pour le prévenir.
__ Non pas tout de suite.
__ Mais... nous leur cachons déjà que la cité est en péril, on ne peut pas non plus cacher l'identité du meurtrier qui a tué un des habitants !
__ Nous le devons. C'est important de...

Une nouvelle coupure des lumières l'interrompit dans sa phrase, mais cette fois elles se rallumèrent aussitôt dans une teinte rouge inquiétante. Il se releva en vitesse et se rendit vers la parabole émettrice du signal. À côté se trouvait un écran de moniteur qui attira le Garde par le message qu'il diffusait. Dans un cadre rouge était affiché le mot ''Urgences'' en Toromosien. Il ferma la fenêtre et put enfin collecter les informations qui lui manquait sur le signal. Il décrypta rapidement des lignes de codes qui verrouillaient ces informations.
Pendant ce temps, une alarme stridente se déclencha. Sa portée gagna toute la citadelle de verre, le son traversait les murs, pour prévenir et alerter chaque habitant de la planète d'un danger imminent.

Les deux voyageurs comprirent rapidement ce qu'elle indiquait tandis ce que les scientifiques plus haut de le bâtiment semblaient tous inquiets de ne pas savoir ce qui se passait. Ils se répandirent dans la salle du super-ordinateur à la recherche d'informations sur l'origine du déclenchement de l'alarme. À ce moment là, le shérif arriva en trombe dans la salle, oubliant presque de demander à une équipe de soin de descendre dans les sous-sols. Ceci fait, il rejoignit le scientifique en chef Guuron-To pour recevoir des explications.

Du coté du Garde et de Jade.

Le Seigneur du Temps et sa compagne grimpait les escaliers d'éponges en escaladant les marches trois-par-trois. Le Garde avait fini de collecter les informations à décrypter et les avait envoyé vers le super-ordinateur. C'est donc dans la salle où il se trouvait précédemment qu'il se rendait de nouveau. Soudain, Jade attrapa la main de son amie pour l'arrêter. Il put constater l'inquiétude dans ses yeux.

__ Qu'y a-t-il ? demanda-t-il.
__ Tu dois leur dire maintenant ! Ce n'est pas juste de garder le secret comme ça, il s'agit de leur cité.
__ Et que feront-ils après ? Cette alarme est bien suffisante pour alarmer leur peuple. Leur annoncer que des milliard de litres d'eau sont sur le point de se déverser sur leur maison et tout détruire sur leur passage n'est sûrement pas la meilleure solution pour éviter la panique.
__ Et cette ennemi qui envoie le signal ? Qui est-ce ?
__ Je préfère ne pas en parler...
__ Dit moi !
__ Je t'expliquerai tout ! Promis ! Et à eux aussi, mais pour l'instant nous devons remonter là-haut et décrypter la nature exacte du signal car j'ai peur de savoir de quoi il s'agit et ce ne sera plus le raz-de-marée gigantesque la menace la plus imminente sur cette planète à ce moment là ! Car si l'eau peut tout détruire, elle les laissera en vie. Contrairement à cette autre menace...
__ D'accord, finit Jade avant de lâcher la main de son meilleur ami.

Dans la salle du super-ordinateur.

Quelques minutes plus tard, les deux voyageurs arrivèrent enfin et s'arrêtèrent au milieu de la pièce. Tous les Toromosiens les regardaient fixement d'un air grave. Jade se sentit oppressée par leur insistance. De plus la lumière rouge donnait un air encore plus sombre au céphalopode, leur peau violacée offrait une impression de colère et leurs yeux bridés très sombres fixait les deux humanoïdes. Le malaise se faisait facilement sentir, le garçon voulut prendre la parole mais il fut de suite interrompu par Uutan-To le shérif qui s'écria:

__ Vouuuuus nous aveeeeeez trompéééé !
__ Quoi ? Comment ? interrogea Jade.
__ Vouuus nouus avez cachééé les niveaaauux d'énergiiiiiiie de la citééééé !

Les scientifiques avaient finalement récupérer les informations qu'exprimait l'alarme qui sonnait continuellement dans toute la bulle de verre. Sans dire un mot pour se défendre, Jade regarda son ami d'un air énervé. Celui-ci l'ignora complétement, plongé dans sa réflexion.

__ Qu'esssssst-ce-queeeee vous nouuuuus cachéééé d'autreeee ?!
__ Dit leur... Garde c'est la meilleure chose à faire...

Le Seigneur du Temps restait plongé dans ses pensées, sans prêter attention à l'attente de tous les Toromosiens autour. Jade s'approcha de lui pour passer sa main devant son visage; toujours pas de réaction.

__ Alooooooors ?!

Une lumière clignotante blanche provenant de l'écran du super-ordinateur apparut alors. Le Garde sourit en la voyant puis se précipita vers l'écran.

__ La voilà enfin ! La réponse à votre question. Voici la version décryptée du signal émis par cette planète depuis un bout de temps.

Il tapota sur le clavier et une fenêtre affichant la planète et les alentours dans l'espace apparut. Régulièrement des cercles quittaient Toromos pour rejoindre le ciel, tel un sonar. Après quelques ondes, un grand point lumineux arriva sur l'écran. Les Toromosiens s'approchèrent doucement en comprenant ce que c'était. Jade fit de même, mais elle s'arrêta quand elle vit l'expression du visage de son ami.
Le Seigneur du Temps reconnut la forme du vaisseau spatial en approche de la planète. La peur qu'il lui évoquait faisait trembler tout son être. Il ne s'agissait plus d'une simple enquête, d'un simple mystère. Désormais toute la planète était en danger, chaque habitant de ce monde risquait de mourir, et par dessus tout, son amie Jade était dans un danger plus grand que jamais. Il n'existait plus qu'un endroit sûr pour elle; le Tardis.
Il fouilla dans sa poche et sortit le petit morceau de carton. Il le déplia tout de suite puis se prépara à entrer.

__ Attendez moi là, dit il.

Les volets de carton s'ouvrirent alors qu'il sautait pour atterrir en bas sur le sol. Son amie voulut le suivre à l'intérieur de la machine mais les volets s'étaient déjà refermés derrière lui. Il se précipita vers la console, actionna des leviers et des boutons poussoirs, puis d'une voix solennel il dit à l'attention de sa machine:

__ Protocole de sécurité numéro un.

La colonne de verre au centre de la console grinça puis un son de micro s'activant retentit. Enfin, les hauts parleurs vibrèrent:

__ Protocole de sécurité numéro un, enclenché. Réglages ?
__ Réglages sur les rythmes cardiaques de mes cœurs, répondit le Seigneur du Temps.
__ Réglages acceptés. En cas de décès du Seigneur du Temps, la passagère sera ramenée à son époque d'origine.

Le garçon passa sa main sur sa tête pour retirer son béret et il posa sur un levier. Puis il murmura:

__ Si je meurs, tu rentreras chez toi Jade. C'est ce qu'il y a de mieux pour toi.

Enfin, il se dirigea à nouveau vers la sortie, non sans jeter un dernier coup d'œil vers sa console. Il grimpa l'échelle et sortit. Aussitôt il attrapa son amie et s'écarta des scientifiques pour lui parler en privée.

__ La clé du Tardis est télépathique tu sais. Elle n'a pas de forme physique, il n'y a que moi qui décide de qui peut l'ouvrir. Et je vais avoir besoin de toi à l'intérieur, alors pour que tu puisses y rentrer je vais te confier la clé, prépare toi.
__ Hm... d'accord.

Le Seigneur du Temps plaça ses mains de chaque côté du visage de Jade. Puis il approcha son front tout près de celui de son amie et ferma les yeux. Ne sachant quoi faire, elle fit de même.
Il connecta alors son esprit avec celui de la jeune fille. Ce fut une première pour elle, elle put alors capter des bribes d'émotions, de sentiments et de souvenirs de son ami. Mais elle ressentit principalement l'arrivée de la clé. Ce fut comme un moment agréable, la même sensation que l'on ressent lorsque qu'on mange notre plat préféré, une satisfaction singulière.

__ Ta-daah, termina-t-il. Essaye d'ouvrir le Tardis maintenant.
__ Comment ?
__ Visualise le ouvert.

Elle s'exécuta. Elle se tourna vers la boîte en carton et visualisa dans son esprit les souvenirs qu'elle avait de la boîte ouverte. L'image qui lui revint en tête fut la première fois qu'elle observa l'intérieur du Tardis, ne comprenant pas comment son meilleur ami de toujours pouvait tenir à l'intérieur d'une si petite boîte. Cela fonctionna, les volets s'ouvrirent doucement vers l'extérieur. Le Garde poussa alors son amie à rentrer à l'intérieur et à refermer derrière elle.
Ceci fait, il se retourna vers le super-ordinateur. Une explosion survint alors de la pièce avant cette salle. Les portes battantes s'ouvrirent et un Toromosien paniqué entra. Il s'écroula par terre, le shérif et le Garde se ruèrent à ses côtés. Il inspirait et expirait rapidement, essoufflé. Cependant il rassembla son courage et réussit à articuler son annonce:

__ Il il iiiiil... y aaaa des machiiiiines meutrièèèèèères ! Elles arriiiiiiiiivent !

Un bruit de petits réacteurs approchait, accompagnés de sons mécaniques. Peu après, deux machines entrèrent dans la pièce et se posèrent à l'entrée. L'une d'elle était blanche et possédait des sphères en métal dorée accrochées en bas de sa carrosserie. Plus se trouvait deux manches qui formaient ses bras, l'un était un canon laser et l'autre un bras métallique terminé par une sorte de poche noir, en cloche. Enfin, elle possédait un visage amovible sur lequel était posé un manche terminé par un œil émettant une lumière rougeâtre. L'autre machine était en tout point identique sauf pour la couleur qui n'était pas blanche mais rouge.

__ C'est malheureusement ce que je pensais... se résigna le Garde.
__ Queeee sont ceeeeeees machiiiiiiiines ? demanda le shérif.
__ Des Daleks !

__ Vous allez être exterminer ! Exterminer ! Exterminer !!

À suivre

Citation :
Et le voilà enfin mon cinquième épisode ! Je vais vous donner mon avis perso, j'en suis un peu déçu moi, mais n'hésitez pas à donner votre avis en commentaire ci-dessous, qu'ils soient positif ou négatif. La suite sera vous vous en doutez plus captivante, du moins j'espère. Donc à très bientôt pour Sauvetage des Daleks !
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Saison 1, Épisode 5: Enquête sur Toromos
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Saison 1- épisode 1--- Alpha, la marque de la douleur !
» STEELERBOYZ, saison 1, épisode 3.
» GoT saison 7, 1er épisode offert par OCS
» Diffusion sur M6
» LA C N E UNE VACHE A LAIT EN TOUTE SAISON !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Doctor Who : The Big Bang :: RPG :: Les Planètes :: Autres planètes-
Sauter vers: